LEURS YEUX FERMÉS A L'ÉTERNEL ÉTHER

Intitulée d'après un vers extrait du poème de Paul Valéry "Fragment d'un Narcisse", cette oeuvre explore notre besoin de lien humain et l'état de vulnérabilité que ce besoin engendre, en même temps que les mécanismes de possessivité et d'aveuglement relationnel auquel il mène. Le passage duquel le vers est tiré décrit un couple dont l'étreinte passionnelle engendre des monstres, l'amour étant aussi le creuset du déni et du mensonge.

Vous souhaitez en voir davantage ?